Mongolie – Partie 4 – Retour vers le futur

« La vie ne se comprend que par un retour en arrière, mais on ne la vit qu’en avant »

Søren Kierkegaard

Au septième jour, sous un temps obscur qui ne présageait rien de bon, j’arrivais face aux Falaises Flamboyantes de Ob Nob ! Une stupéfiante agrégation de sable rouge-feu cristallisée en un canyon tortueux et à pic ! A cet endroit furent découverts de nombreux fossiles de dinosaures entiers dont un énorme Tyranosaurus Rex ! On peut encore admirer de ci de là d’immenses empreintes de sauriens et même des œufs figés dans la roche.

Je décidais de partir plus avant en solitaire à travers le canyon, parcourant les fragiles sillons et les éboulis de sable. C’est en remontant à quatre pattes certains d’entre eux que je déboulais sur le plus haut point de vue des falaises. Fantastique !! Un paysage irréel noyé dans un air humide et violet faisant déteindre le ciel en une multitude d’averses et d’orages qui désormais m’entouraient.

DSCF2021

Encerclé par les tempêtes !

D’ici vingt minutes, ce chaos de vent, de pluie, de grêle et d’éclair s’abattrait impitoyablement sur nous, ça c’était une certitude. Je prenais alors mes jambes à mon cou afin de redescendre car sous de fortes pluies, cet endroit peut se révéler bien dangereux, le sable s’écroulant en blocs massifs et meurtriers !

Juste avant...

Juste avant…

A peine arrivé en bas, je retrouvais mon compère américain quand le déluge nous prît dans notre retraite. Deux petits hommes livrés tout entier à la furie des cieux ! Je n’ai jamais reçu autant de grêlons et de sable mouillé projeté par le vent de toute ma vie !

C’est en voyant les éclairs s’abattre sur le désert que nous nous sommes légèrement affolés. Pas d’abris, pas de grotte, pas même un rocher pendant un kilomètre quand soudain… ô joie ! Une étable ! Nous retrouvons à l’intérieur l’ensemble du groupe resté avec le guide et c’est trempé jusqu’à la moelle que nous regagnerons notre camp ! Un endroit vivifiant, c’est indéniable.

Le lendemain, nous quittions pour de bon le désert de Gobi. Sur la route du retour, en direction de Karakorum, nous fîmes une halte au monastère d’Ongiin. Ou du moins, de ces ruines.

Monastère d'Ongiin

Monastère d’Ongiin

Entre 1937 et 1939, la Mongolie subit ce que les historiens qualifient de « Grande Répression ». Sur ordre de Staline, l’Armée Rouge est sommée d’endiguer toute fuite des Bouriates russes vers la Mongolie et de mater par la violence toute velléité d’indépendance des dirigeants mongols. Ce qui se produit cette année là (1937) est donc un autre exemple de ce dans quoi Staline excellait, les purges.

Les soviétiques font donc massacrer ennemis politiques, nationalistes mongols, nobles, intellectuels, civils résistants mais surtout la grande majorité du clergé Bouddhiste. 33 000 personnes moururent dans ce véritable génocide, soit 5% de la population mongole. Les temples, les sanctuaires et les stupas sacrés furent rasés au mortier ou brûlés, parfois avec les moines dedans.

Ruines d'Ongiin

Ruines d’Ongiin

Voilà le sort que subît le monastère d’Ongiin. Ici, deux milles moines vivaient avant les purges de 1937. En 2013 il n’en reste qu’un seul, qui se déplace sur plusieurs sites différents, laissant la mémoire de ces lieux disparaître peu à peu.

Mais si cet exemple laisse amer, en arrivant à Karakorum on voit poindre ce que fut la grandeur des Khans et notamment du plus illustre d’entre tous: Genghis Khan ! La capitale de « l’empereur de l’univers » rayonne encore malgré les destructions. La ville et son empereur sont encore aujourd’hui les symboles absolus du patriotisme mongol et les emblèmes immortels de la nation. Le site historique est une muraille imposante constituée de pas moins de 108 stupas renfermant le palais impérial et les quelques temples ayant survécu à la folie soviétique !

DSCF2044

Murailles de Karakorum

Il renferme également un très bon musée où sont conservées d’inestimables œuvres de l’art mongol, de la préhistoire à nos jours ! Au delà de ça néanmoins, la ville en elle-même n’a pas grand intérêt et nous remontons dans le van pour rejoindre la verdoyante plaine d’Orkhon !

Le désert, c’est terminé. Pour ces derniers jours, nous voilà revenus dans le paysage mongol par excellence. Steppe verdoyante, chevaux qui galopent, camps de yourtes posés au gré de la géographie, rivière émeraude et chutes d’eau seront un bon moyen de se ressourcer !

Je ne saurais bien expliquer le sentiment qui monte en vous quand vous arrivez dans ce genre d’endroit après avoir traverser un désert. Peut être tout simplement la différence que notre instinct primaire nous fait comprendre entre la mort d’une fournaise minéral et la vie foisonnante d’un cours d’eau ! Je ne sais pas.

L'eau ! Comme le bonheur !

L’eau ! Comme le bonheur !

Quoiqu’il en soit, quelques jours de pur calme. C’est ici également que je m’essaierai pour la deuxième fois de ma vie à monter à cheval ! Deuxième fois et premier galop à travers les steppes, un bonheur ! J’ai adoré chevaucher sur ces petits chevaux mongols même si mon grand corps bringuebalé dans tous les sens me donnait plus l’air d’une araignée géante avec des problèmes psychomoteurs !!

Mon voyage en Mongolie s’achevait bientôt. Près de la chute d’eau d’ Ulaan Tsutgalan, je décidais que je retournerai dans le Gobi dès mon retour à Ulan Bator.

Auprès de la chute...

Auprès de la chute…

C’est ce que je ferai cinq jours plus tard.

De retour à Dalanzadgad, j’allais entreprendre la traversée du Sud Gobi jusqu’à la frontière chinoise en autostop !

Mais cette aventure, c’est pour la prochaine fois !

Publicités

A propos Le Long Chemin

Le Long Chemin est le blog qui relatera mes aventures autour du monde en stop ! n'hésitez pas à vous abonner, partager ou me contacter ! Au plaisir de vous lire !
Cet article, publié dans Carnet de Route, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s